• -15%
La Superbe
  • La Superbe

La Superbe

19,05 €
16,19 € Économisez 15%

L’enfer terrestre n’a pu venir à bout de ces huguenots cévenols tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles.

Quantité
en stock

  FRAIS DE PORT OFFERTS

A partir de 44€90 en France métropolitaine.

*La couverture présente quelques traces. Nous le proposons avec une remise de ce fait.

Galère du Roi, peuplée de criminels, mais surtout de "Parpaillots" condamnés, pour leur attachement sans faille à leur foi, à subir les pires souffrances.L’enfer terrestre n’a pu venir à bout de ces huguenots cévenols tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles.

La Superbe palais flottant qui cache en ses flancs magnifiques le monde pitoyable et sanglant de la chiourme...

« Ce monde terrible dans lequel je suis entré fut la préfiguration de l'Histoire de notre temps la persécution de l'homme par l'homme, l'univers concentrationnaire, le génocide et, parfois, la recherche de la paix et d'une vraie fraternité. Ces galériens m'ont bouleversé par leur résistance, ils n'avaient que trois mots à dire Je me réunis pour être libérés et ne les prononçaient pas ».

Deux figures dominent ce livre : celle de Lucrèce de Montai, jeune aristocrate catholique, cavalière de Camargue, ornement des bals et des fêtes que l'amour du prochain mènera jusqu'au sacrifice, et Jean-Pierre Chamson, lointain ancêtre de l'auteur qui s'est tellement identifié à ce galérien pour la foi qu'il a écrit cette histoire comme s'il nous faisait le récit de sa propre vie.

Format : 13 x 21 - 542 pages

Extrait : "Tout se ramenait, pour eux, à ce combat pour la liberté, tout l'éclairait, tout en annonçait la conclusion et le terme. Ils savaient pourtant bien peu de choses sur ce qui se passait en dehors de cet univers des galères dans lequel ils se trouvaient enfermés. Ils ignoraient ce que devenaient leurs familles, leurs amis et tous ceux qu'ils nommaient leurs frères, mais ils savaient que les persécutions continuaient, que leurs pasteurs étaient poursuivis dans les bois comme des bêtes féroces, qu'il ne restait plus pierre sur pierre de leurs temples et de leurs institutions charitables. Ils savaient aussi, vaguement, que ces persécutions faisaient naître une résistance désespérée dans les cantons reculés des montagnes. Ils en parlaient en la comparant aux événements libérateurs dont ils lisaient le récit dans les Ecritures. Ils évoquaient le peuple élu poursuivi par le Pharaon et sauvé par l'Eternel au passage de la mer Rouge, Gédéon vainqueur des Madianites, et les Amalécites écrasés par Saül et exterminés par David. Le Dieu qu'ils servaient protégeait les siens et leur donnait toujours la victoire. Il avait gardé Daniel entouré par les lions, guidé la pierre de fronde lancée par David. Il accorderait le même secours à leurs frères."

Edipro
15SUPERBE
Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.